Connexion CLUB MI
Mot de passe oublié ?
Vous êtes dans : Accueil » Actualités » Accession à la propriété : Les freins à l’achat immobilier demeurent

10 novembre 2017 0 commentaire(s)

Immobilier

Accession à la propriété : Les freins à l’achat immobilier demeurent

Crédit photo : www.cafpi.fr

Malgré la baisse du pessimisme ambiant des années passées et la stabilisation de leur moral, les 25-65 ans sont moins nombreux à considérer qu’il est aujourd’hui facile de devenir propriétaire. Les freins à l’achat demeurent, voire s’accroissent selon une étude exclusive d’IFOP pour CAFPI*.


Un état d’esprit général moins anxiogène

Cette année, la part des Français âgés de 25 à 65 ans se montrant toujours pessimistes sur la situation économique actuelle, estimant que « nous sommes toujours en pleine crise », devient minoritaire (48%) et enregistre une baisse significative de 9 points en un an, et de 17 points en deux ans.


Corollaire à ce moindre pessimisme lié au contexte économique, le moral des 25-65 ans tend à s’améliorer. Si une proportion équivalente à celle de 2016 considère que son état d’esprit n’a pas changé en un an (55% contre 56% en 2016), on constate un « transfert » entre la part des répondants ayant une vision négative de leur état d’esprit personnel au profit d’une vision plus positive.


Une facilité à devenir propriétaire moins reconnue

L’enquête dénote donc un regain d’optimisme. Pourtant, il ne se traduit pas dans les intentions des mêmes personnes en matière immobilière. Ils ne sont que 34% à penser qu’il est facile d’acheter actuellement un logement, contre 40% six mois plus tôt. Dès lors, leurs déclarations d’intention d’achat sont en chute : 28% (contre 32%) pour une habitation principale. S’agissant d’un investissement locatif, elles restent stables (14% contre 13%) ; pour les résidences secondaires, elles sont inchangées, à 6%


Les freins à l’achat demeurent, voire s’accroissent

Les obstacles habituels sont bien identifiés. Notamment les « frais de notaire » et autres dépenses liées à l’acquisition (67%). Mais il y a aussi la lente réactivité des banques : la demande d’une réponse rapide arrive en deuxième position dans la liste des attentes des particuliers vis-à-vis des établissements prêteurs, derrière des taux d’intérêt attractifs.


Or sur ce point, le ressenti des Français se détériore. Ils ne sont plus que 39% (contre 45% précédemment) à penser avoir les moyens de passer à l’achat. Ils ressentent confusément un changement de conjoncture, avec des taux en hausse et des prix plus difficiles à négocier.


La mauvaise image gouvernementale

Dans ce contexte, les premières mesures de la nouvelle équipe au pouvoir sont mal accueillies : 47% jugent qu’elles auront un impact négatif sur l’immobilier. Aucune mesure gouvernementale ou piste d’action pouvant inciter à l’achat d’un bien immobilier ne fait l’unanimité parmi les Français de 25 à 65 ans.


Autre chiffre anecdotique en apparence, mais éloquent sur le fond : 84% ignorent l’identité du ministre du Logement. Preuve aussi du décalage entre l’action gouvernementale et les attentes des Français, la mesure que ces derniers attendent en priorité : c’est pour 31% des personnes interrogées, de faciliter l’accès au crédit pour les CDD, les personnes en intérim ou les travailleurs- non- salariés. Autant de situations professionnelles précaires que connaissent bien les jeunes, notamment les 25-34 ans. Pourtant, ces derniers affirment toujours leur désir de devenir propriétaires. Dans les mois à venir, ils devront soigner encore plus leurs dossiers auprès des banques. D’où l’importance de savoir se faire épauler.


Les courtiers s’installent dans le paysage

Dans ce contexte, le rôle de courtiers se précise dans l’esprit des particuliers. Le taux de notoriété de la profession s’élève à 85%, contre 82% lors de la précédente enquête. Les trois qualités qui leur sont reconnues sont le gain de temps (88%), l’expertise (87%) et la source d’économies (71%). Justement, ce sont les trois attentes principales des Français dans la chaîne qui mène à l’achat d’un logement.


*Echantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 25 à 65 ans. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 2 au 5 octobre 2017.


Source : www.cafpi.fr

I.D.

A LIRE SUR LE MEME SUJET

Pour déposer un commentaire vous devez être membre de Mon-Immeuble

Vous êtes déjà membre du CLUB MI ? Connectez-vous à votre espace membre
Vous n'êtes pas encore membre du CLUB MI ?
Découvrez les nombreux avantages de l'espace membre. Inscrivez vous au CLUB MI
Haut de page

Thèmes

INTERROGER NOS EXPERTS

Vous avez une question, un problème précis et particulier à soumettre à nos experts.


Réponse rapide 100% personnalisée

EVENEMENTS

PETITES ANNONCES

RADIO IMMO

FACEBOOK

TWITTER

AVANTAGES CLUB MI

Abonnez-vous à la lettre hebdo et votre guide «Copropriété & Jurisprudences 2016»

AGENDA

  • 25 novembre 2017

    [Matinée thématique] : Respect des décisions d'AG et contestations

    Voir l'événement
  • 29 novembre 2017

    [Petit déjeuner] - Rénovation thermique et surélévation des copropriétés

    Voir l'événement
  • 5 décembre 2017

    [Apéro Copro #11] : échanges entre particuliers et professionnels autour d'un verre

    Voir l'événement
Tous les évènements
Proposer un évènement

NOUS JOINDRE

Vous rencontrez des difficultés à utiliser nos services, vous souhaitez contacter notre assistance en ligne ?

nous joindre

NEWSLETTER

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter mon-immeuble

NOS PARTENAIRES

DONNEZ VOTRE AVIS

Etes-vous favorable à la facturation individualisée de vos frais de chauffage ?






Tous les sondages

VIDEOS



Consomag: "Les aides pour des travaux de rénovation énergétique en copropriété"

Dans le cadre du dispositif d'état "J'éco-rénove, j'économise" et en tant que copropriétaire, vous pouvez bénéficier d'aides financières pour rénover votre logement. Consomag.

Toutes les vidéos

YOUTUBE

Vous êtes un particulier professionnel
Flux RSS

Recevez l'actualité de Mon-Immeuble directement sur votre ordinateur ou sur votre mobile en vous abonnant aux flux RSS.

Consultez tous nos Flux RSS
Partager Mon-Immeuble