Connexion CLUB MI
Mot de passe oublié ?
Vous êtes dans : Accueil » Questions / Réponses » Location en meublé saisonnier : autorisation préalable

QUESTIONS / RÉPONSES

18 juillet 2011

Immobilier

Location en meublé saisonnier : autorisation préalable

Question :


Je suis non résident en France avec un pied à terre à Paris. Lorsque je ne l’utilise pas,  je le loue meublé de manière saisonnière à des touristes étrangers de passage par le biais d’une agence spécialisée. Un récent courrier de la mairie de Paris m’indique qu’en application de l’article L632-1 du code de construction et de l’habitation, toute location meublée d´un immeuble à usage d’habitation doit faire l´objet d’un contrat de location d´une durée minimum de 1 an (9 mois pour un étudiant) et constituer la résidence principale du locataire. Dans le cas contraire, la location sort de la catégorie "habitation" (article l 631-7 et suivants) et en l’absence d’autorisation préalable constitue une infraction passible de poursuites et d´amendes. Pourriez-vous m´indiquer si la Mairie effectue une interprétation abusive de la loi ou si au contraire, je suis effectivement en infraction.

 

Réponse :

 

Les locaux meublés non loués pour une durée minimale d’un an ne sont pas considérés comme destinés à l’usage d’habitation. En outre, seuls sont soumis à autorisation les changements d’usage des locaux destinés à l’habitation.

 

Concernant Paris, le principe est l’obligation d’autorisation préalable pour tout changement d’affectation du logement. La mairie de Paris, par délibération de son conseil municipal des 15, 16 et 17 décembre 2008, a adopté un règlement applicable depuis le 1er avril 2009, qui fixe les conditions de délivrance des autorisations de changement d’usage des locaux d’habitation et détermine les compensations.

 

Lorsqu’une autorisation de changement d’usage est requise, le pétitionnaire doit déposer un formulaire de demande accompagné des pièces justificatives listées en annexe du formulaire à la direction du logement et de l’habitat de la mairie de Paris, 17 boulevard Morland 75004, Paris. Si le local est situé dans une copropriété, le demandeur doit justifier que le règlement de copropriété ne s’oppose pas au changement d’usage ou à l’usage mixte ou, à défaut, produire l’accord de la copropriété.

 

Selon l’article 9 du règlement, « en cas d’infraction aux dispositions de l’article L.631-7 du C.C.H, des poursuites auprès du tribunal de grande instance de Paris peuvent être engagées pour mettre en œuvre les sanctions prévues aux articles L.651-2 et L.651-3 du C.C.H ».

 

Ainsi à partir du moment où la location n’est pas soumise à l’article L.632-1 du CCH, le propriétaire d’un local à usage d’habitation doit obtenir une autorisation pour le changement d’affectation. En effet, les propriétaires ou occupants de locaux d'habitation ne sont pas libres de transformer leurs logements en locaux affectés à un autre usage. Ils doivent obtenir une autorisation préalablement à la transformation des lieux. Les autorisations sont en principe accordées à titre personnel et cessent par conséquent de produire effet en cas de changement de propriétaire des locaux qu'elles désignent (arrêt du Conseil d’Etat du 28 février 1997, n° 158194).

Haut de page

Thèmes

INTERROGER NOS EXPERTS

Vous avez une question, un problème précis et particulier à soumettre à nos experts.


Réponse rapide 100% personnalisée

EVENEMENTS

PETITES ANNONCES

RADIO IMMO

FACEBOOK

TWITTER

AVANTAGES CLUB MI

AGENDA

  • 31 janvier 2018

    6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété

    Voir l'événement
  • 3 février 2018

    [Matinée thématique] : Le contrôle des comptes au service de la maitrise des charges

    Voir l'événement
  • 14 février 2018

    [Atelier juridique en ligne] : Particularités des ASL et des AFUL

    Voir l'événement
Tous les évènements
Proposer un évènement

NOUS JOINDRE

Vous rencontrez des difficultés à utiliser nos services, vous souhaitez contacter notre assistance en ligne ?

nous joindre

NEWSLETTER

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter mon-immeuble

NOS PARTENAIRES

DONNEZ VOTRE AVIS

Etes-vous favorable à la facturation individualisée de vos frais de chauffage ?






Tous les sondages

VIDEOS


OPH de Malakoff : la LED dans les parties communes par Sarlam

OPH de Malakoff : la LED dans les parties communes

Rénovation de l’éclairage des parties communes à l’OPH de Malakoff: depuis plusieurs années l'OPH de Malakoff et Sarlam travaillent en étroite collaboration afin de réduire les coûts de fonctionnement en matière d'éclairage. Le hublot Chartres LED a été installé dans les parties communes d'une résidence.

Toutes les vidéos

YOUTUBE

Vous êtes un particulier professionnel
Flux RSS

Recevez l'actualité de Mon-Immeuble directement sur votre ordinateur ou sur votre mobile en vous abonnant aux flux RSS.

Consultez tous nos Flux RSS
Partager Mon-Immeuble